Odallus, Castle do Brazil.

Odallus

La scène indépendante nous pond des cargaisons de titres alléchants.

Il en est parfois qui regorgent d’innovations, nous faisant chasser des champignons fluo en tenue de cosmonaute retenu à un ragondin mutant par un élastique, d’autres font appel à nos souvenir en reprenant les recettes et l’esthétisme de jeux du passé et se targuent de réaliser un fantasme, celui du jeu qui approfondit une aventure dont la suite fut longtemps espérée.

Lire la suite