faxanadu

Faxanadu-banniere-2

Comme je le disais plus tôt, j’affectionne particulièrement un genre peu répandu, voir tombé dans l’oubli :

L’action rpg en vue de coté (side-scrolling a-rpg)

C’est pourquoi j’ai la joie de vous parler aujourd’hui d’un de ces plus grands représentants :

FAXANADU

La série des dragonslayers a donné des épisodes assez différents les uns des autres.

Dragon slayer (attention ça pique les yeux) sorti sur nec pc-88 en 1984 par nihon falcom

dragon slayer 1

Le second épisode se nomme xanadu sorti sur MSX en 1985.

C’est une des premières ébauches d’ action rpg en vue de coté (si ce n’est la première).

dragon slayer 2 xanadu

Le troisième dragon slayer jr :romancia sorti en 1985

dragon slayer junior

Le quatrième dragon slayer : legacy of the wizard

à noter la beauté des graphismes (non je déconne).

dragon slayer 4

Exclusivement pour la NES (famicom au japon) Hudson Soft sort un épisode à part en 1987 dont le titre est la fusion des mots «Famicom» et «Xanadu».

titre

L’aventure commence par le retour du héros à Eolis, la ville qui l’a vue naître.

Devant la porte d’entrée, la crainte et les araignées montent sur les murs, car la ville semble dans un état de délabrement avancé.

Située au pied de l’Arbre monde, elle abrite également le palais du roi que vous allez visiter pour vous renseigner de la situation.

Le roi vous apprend que la fontaine des elfes est tarie et que bien des hommes furent envoyés mais aucun ne revint.

Une mort certaine, une faible chance de réussite.. mais qu’attendons nous?

village

En tant que valeureux guerrier prêt à sauver le premier monde qui bouge, vous acceptez de vous en charger. En même temps si ce n’est pas le cas, y a pas de jeu et vous allez jouer dehors, y a du soleil.

Le roi vous donne 1500 pièces d’or afin de vous équiper pour l’aventure dans les commerces de la ville.

On découvre auprès des habitants de la cité, que les Nains au sommet de l’Arbre-Monde ont trouvé une météorite maudite et ont été rendus fous, au point d’endommager l’arbre protecteur.

Il appartient au joueur d’aller découper du monstre afin de vaincre l’influence maléfique et ainsi de rétablir la paix entre les nains, les elfes et les humains autour d’un feu avec quelques sangliers.

La quête est une lente montée au sein de l’arbre monde, parsemée d’allers et retours en divers endroits, pour récolter des objets et les utiliser en d’autres lieux. Les ennemis une fois vaincus, laissent de l’or et parfois de la nourriture. le héros gagne de l’expérience et monte de rang.

les temples

Un système de mots de passe (un poil long et frustrant) fait office de sauvegarde. A chaque retour dans le jeu on retrouve les points d’expérience au plus bas niveau du rang possédé à la sauvegarde. C’est dur mais la vie du héros est ainsi faite.

 

L’achat de magies destructrice est vite indispensable, elles sont monnayables dans certains magasins. la mécanique de jeu reste avant tout orientée action mais on trouve aussi armes, armures, potions, et objets divers. Ces possessions servent à améliorer les capacités dans tous les domaines, ce qui offre une progression dans le jeu ressemblant au RPG.

La musique (excellente) du jeu a été composée par Chikuma june . j’en parle dans ma rubrique game n music

la brume

La montée dans l’arbre marque des paliers dans l’oppressante ambiance avec ce passage dans la brume qui risque de vous rester en mémoire un bon moment.

Le design des monstres fait indéniablement penser à l’œuvre de H.R.GIGER

Il existe dans la rom du jeu, des sprites de monstres qui ne sont pas présents dans le jeu final.

 

sprites-perdus

la version japonaise comporte quelques différences dues à la censure. Ainsi les croix disparaissent les décors et personnages.

Le crucifix en pendentif et derrière l’autel.

faxa-eglise-jp

les temples

Le crucifix du prêtre.faxa-prtre-jpfax-pretre-oLe fronton de l’église.

faxa-front-jap

faxa-front-1

Des heures d’aventure au sein de cet univers à part vous laisseront marqué par la poésie glauque qui en ressort. La fin (horriblement courte comme d’ab sur nes) est une délivrance, l’expérience n’en est pas moins inoubliable.

boite japonfaxaboit-jap

boite reste du monde

faxaboit-usa

A plus.

Kapuss.

Sources Nes       TRCF

Chikuma june   H.R.GIGER 

divers

Google+ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge