Fez, balade sur un arc-en-ciel

fez-title

Fez, balade sur un arc en ciel

Article paru sur jvcf.net mais quand même écrit par Kapuss (ouf, l’honneur est sauf) ici

Une fois la tempête ayant emporté Phil Fish retombée, quoiqu’il ait renouvelé ses habitudes trollesques,  il reste autour de son jeu une impression confuse, trop hypé pour certains, un chef d’œuvre pour d’autres, entre l’amour du pixel bien carré et la chasse aux bugs une chose est sure, FEZ ne va pas réconcilier les deux camps mais mérite grandement qu’on s’y attarde.

fez-04Gomez est une créature sympathique vivant dans un petit village suspendu dans les airs, il mène une vie paisible parmi ses congénères et aime grimper sur des rochers pour admirer les couchers de soleil. Il se plaît bien dans son univers 2d, mais rêve d’aventures.Un jour où il parvient au sommet de son île, il découvre un artefact magique qui lui fait changer le point de vue qu’il a sur son monde, au sens propre.Ce pouvoir se manifeste par la possibilité d’accéder à la 3eme dimension, une fois coiffé d’un fez ( le couvre chef marocain), l’avenir de Gomez se trouve alors bouleversé, car le monde se déplie devant lui multipliant les chemins possibles…

fez-05

La particularité de fez consiste en un principe simple et complexe à la fois : Pouvoir jouer avec la 3d tout en restant en 2d. Chaque scène possède quatre angles de vue possibles que l’on fait tourner à volonté, or suivant cet angle de vue, les éléments se trouvant éloignés en vue à plat se retrouvent parfois permutés ou rapprochés, comme le jeu conserve une logique 2d, tout élément proche à plat devient à portée de saut donc le jeu nous demande de penser simultanément en 2d et 3d chaque situation. Il vaut mieux le voir à l’action pour comprendre clairement…

Heureusement notre esprit s’habitue rapidement en quelques pressions sur les boutons attribués au changement de vue et cet exercice se révèle aisé et intuitif. Le jeu va consister en une exploration méticuleuse des mondes proposés pour récolter des cubes dorés disséminés au gré des décors. Gomez dispose d’une panoplie de mouvements réduite aux déplacements basiques du jeu de plate forme, marche, saut, possibilité de grimper sur des treillis et sur des rebords, plus quelques actions contextuelles utilisant leviers et blocs déplaçables.fez-06

Après une brève explication des principes, le joueur devra se débrouiller pour expérimenter toute chose et trouver son chemin parmi des dédales de niveaux.

Fez c’est un peu l’étape manquée par l’évolution vidéo ludique, comme si, au lieu de partir dans cette course à la puissance, les développeurs avaient suivi d’autres pistes et creusé plus loin des chemins parallèles.

 

2d et 3d à la fois

Voyez ces phases vues de coté dans Zelda Link’s Awakening sur Gameboy ou la mise en perspective de Super Paper Mario et la dimension nouvelle qu’apportait ce changement dans les environnements, un basculement de point de vue et une cassure dans les codes. Avec cette particularité, Fez fait partie de ces jeux qui offrent au monde vidéo ludique une chance de renouvellement, un brassage qui ré-oxygène le monde virtuel. Mais au delà des promesses, c’est avant tout une aventure à vivre .

fez-08Le monde est représenté en pixel art proche du rendu de l’aire 16 bits, clair et agréable, agrémenté d’effets sobres mais efficaces, de jolis reflets, des transparences, une utilisation aucunement opportuniste car pleinement justifiée par l’aventure.

Pour un joueur ayant connu l’ époque 16 bits, on a un peu l’impression de rêver, comme si, de nos jeux fétiches sortait un nouveau monde et qu’à la frontière d’un mur de pixels, on basculait dans une nouvelle dimension, c’est précisément l’effet recherché ici.

L’ambiance générale est aussi proche d’un Zelda célèbre, je parle ici de Wind Waker, ce n’est pas uniquement le coté insulaire de l’aventure qui nous fait penser au titre, la lumière, le cycle jour nuit, le rythme lent et paisible et les douces harmonies de tons simples, mais c’est aussi la nonchalance avec laquelle on grimpe dans la plus grande liberté sur les innombrables rochers et constructions où l’on croise toute sortes d’animaux indifférents à notre présence mais rendant ce monde bien vivant à nos yeux.

fez-01

Aucune barre de vie, aucun ennemi, et un respawn immédiat en cas de chute mortelle, Fez nous offre le voyage et la réflexion, sans stress, juste pour le plaisir de l’aventure.

Fez est un jeu d’envergure, chaque recoin regorge de détails et de secrets qu’il va nous falloir aller chercher avec patience, dans un monde qu’on peut revisiter sans fin et qui révèle une richesse de plus en plus évidente au fil de l’aventure , notamment au travers du mode Nouvelle partie +, une fois le jeu terminé, qui offre plus qu’une rejouabilité, une redécouverte .fez-07

Polytron Corporation Xbox 360 (XBLA) 2012 Windows (Steam), Linux, OS X 2013.

Google+ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge