ittle dew, la petite rosée du matin indé.

ittle-dew-ban

Les développeurs  Suédois de Ludosity rendent un hommage coloré à Zelda avec un titre portant le nom de Ittle Dew.

PC MAC,(Wii u Ipad fin 2013) Action Réflexion

je ronronne: le charme du jeu tout entier

je griffe: la jouabilité des combats

Dérivant endormie sur un radeau, une jeune fillette (Ittle) accoste sur un île mystérieuse en compagnie de chipeur le renard, si si c’est bien lui. Enfin un cousin proche avec des ailes.

ittle-dew-07

Elle va devoir traverser un immense donjon recouvrant les sous sols de l’île, en déjouant les pièges, résolvant les énigmes et éliminant les ennemis.

D’une simple pression sur un bouton, son acolyte ailé lui donne des indices sur les énigmes en cours.

ittle-dew-08

Les mécanismes sont simples mais astucieux on retrouve autant de Zelda pour l’habillage que du Brainlord d’ENIX de la période SuperNES pour le fonctionnement des casses têtes.

Les références à zelda y sont nombreuses: regardez bien les statues.

ittle-dew-03

ittle dew

Pour ceux qui ne connaissent pas: le zelda original

ittle-dew-04

legend of zelda

Dalles interrupteur, foyers à enflammer, torches, piques acérés, bombes et pierres à pousser, tout cela est bien familier aux habitués des action RPG de la grande époque.

ittle-dew-01

l’interface: j’ai essayé d’être clair.

 

L’extérieur possède de nombreux endroits caché et il ne faut pas hésiter à explorer l’arrière du décor pour en découvrir toutes les cachettes.

ittle-dew-06

Niveau action pure, les combats contre les ennemis posent des petits soucis, car la maniabilité n’est pas au top, l’allonge des armes est très courte, le personnage est très raide car il n’y a pas de déplacement en diagonale, les ennemis avancent malgré les dégâts, et la latence de déclenchement des coups fait louper bien des occasions de réussite.

Toutefois il ne faut pas bouder son plaisir, car l’ensemble de l’aventure se révèle tout à fait agréable, malgré ces quelques cafouillages.

ittle-dew-02

la carte

Au niveau visuel c’est globalement réussi, à condition d’adhérer au style graphique particulier. L’humour est omniprésent, les références à Zelda bien sûr, et les gags bon-enfant entre les protagonistes assurent de la bonne humeur générale qui se dégage du soft.

ittle-dew-05

Le challenge principal est tout de même extrêmement court (3h,4h max). trois armes à découvrir, trois donjons à traverser, plus un principal. On peut encore gratter quelques heures en finalisant des niveaux bonus mais l’aventure totale ne va pas nous porter très longtemps. c’est une belle production qui méritera toute notre attention lors d’une baisse de prix, car dix euros c’est un peu trop.

Google+ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.